objets connectés

Méthode de fécondation par spermbot

Il y a un an, une équipe de chercheurs allemands dirigée par Oliver Schmidt, et ses collègues de l’institut des neurosciences intégratives de Dresden, ont publié un article révélant avoir trouvé une solution pour créer des Biobots capables de circuler dans le corps humain d’un point A à un point B, ou plutôt de diriger un spermatozoïde vers un ovule.

Le Spermbot

L’article nous explique que le problème majeur avec les robots biologiques, est le moyen de les faire avancer dans des environnements plus ou moins visqueux. En effet, comme notre voiture, ces robots ont besoin d’un moteur et d’un système de direction pour avancer qui peuvent être toxiques pour le corps humain.

Pour pallier à ce problème les chercheurs ont conçu un tube métallique en Titanium et nanoparticules de 50 microns qui entoure la tête du spermatozoïde. Le spermatozoïde possède la faculté de « nager » pour avancer, et par un système de champs magnétique externe au corps humain, il est ainsi possible de donner une orientation directionnelle au spermbot.

Les tests menés ont été réalisés avec des spermatozoïdes bovins dont la taille et forme sont très proches de celles de l’humain dans un environnement non-humain.Mais, cette technique de spermbot pourrait être utilisée une fois parfaitement mise au point et contrôlée, dans le corps humain pour acheminer des substances médicales vers des cellules-souches très précises.

Plusieurs interrogations : comment récupérer le tube métallique ? Est-ce nécessaire ? Comment être sûr que le Biobot atteigne sa cible ? Si ce n’est pas le cas, comment prévoir l’impact sur le patient ? …

Probablement autant de questions que de possibilités médicales.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *