Biostamp, un patch connecté eSanté qui se colle sur la peau

Biostamp n’est ni commercialisable ni abouti, mais un projet en développement de la startup MC-10 en partenariat avec Ericsson dont le compte en banque, au Canada seulement, dépasserait les 7 milliards de Dollars canadien (Source « Le Journal de Montréal »). L’aboutissement d’un projet comme celui-ci serait un aboutissement majeur dans le domaine de la santé connecté tant ce patch est fin.

Biostamp

La biotechnologie au service du Quantified-self

C’est concrètement l’idée du Biostamp : révolutionner le Quantified-self en donnant à ce mouvement une tout autre dimension. Ce patch n’est pas plus épais qu’une feuille de papier, de petite taille (environ 2x2cm) et extrêmement flexible. Il épouse les plis de la peau pour rester aussi discret que confortable. On est donc bien loin du bracelet connecté, puisqu’en effet, Biostamp a l’ambition de permettre d’analyser bien plus que ce que l’on pourrait attendre d’un Jawbone UP24 ou d’une Withings Activité Pop, surtout en terme de précision.

Biostamp permettrait de base, de suivre la température du corps, le rythme cardiaque, la qualité du sommeil ainsi que l’activité quotidienne, c’est-à-dire ce que font les meilleurs bracelets connectés, mais aussi de suivre des maladies précises.

Une application mobile eSanté

Les données seront visualisables en temps réel grâce à une technologie Bluetooth ou NFC, rien n’a encore été annoncé sur cet aspect technique, via une application mobile.

Dans la vidéo de présentation de Biostamp, l’ingénieur nous explique que ce patch serait très intéressant pour suivre la santé d’un enfant, surtout dans les cas de maladies cardiaques prématurés qui oblige un suivi régulier, ce qui a pour conséquence de préoccuper les parents. Cependant, ni la durée de vie nie le prix d’un patch Biostamp n’a été annoncé, le projet étant surement encore trop précoce.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *