Voyager connecté avec Withings

Partir de chez soi avec pour seul compagnon son sac à dos est toute une expérience : ceux qui n’en sont plus à leur première fois et maîtrisent les différentes étapes, d’autres trébuchent encore tandis que les derniers attendent leur occasion.

Récit d’une expérience

Pour ma part je trébuche encore ! 1 mois avant le départ, Hostelword.com m’envoie un mail pour me demander comment s’est passé mon voyage en Californie… Et M****, je m’étais trompé de mois à force de jouer avec les dates.

Bon je suis finalement parti, et parce que voyager, ça prend de faire de la route, 3 bus 1 avion et 1 taxi se sont enchaînés sur plus de 30h pour atteindre ma première auberge de jeunesse. Difficile de dire si j’ai dormi 8h comme me le recommande Withings puisque les heures de sommeil furent courtes et successives. Et dans ces cas-là, je ne prends pas la peine de passer en mode nuit mon pulse O2 à répétition. J’aime porter un bracelet connecté, alias « mon assistant de vie », mais tant que cela reste simple d’utilisation.

En revanche, en journée, il calcule mes efforts de lui-même, et cela m’a poussé à aller toujours plus loin dans mon Road Trip.

159,000 pas en 7 jours (estimés à 133 km)

Je me suis étonné que Withings ne m’envoie pas un badge ou une notification! C’était pour moi un tel exploit! Toute la semaine j’ai marché pas moins de 17 kilomètres par jour. Vers 11h, j’avais assurément fait les 10.000 pas recommandés, sauf que mes jours étaient comptés en cette terre inconnue, et le confort en aucun cas à l’ordre du jour! Alors je sortais ma carte de la ville et j’étais reparti pour 10.000 de plus.

32.000 pas dans la journée ?

Ok, je me suis peut-être perdu dans San Francisco. Puis la fille de l’auberge de jeunesse m’avait peut-être un peu énervée aussi. Oui je sais que c’est pour tout le monde pareil et que les Check-In se font rarement avant 14h et qu’il était 7h30. Mais une petite douche franchement ça ne coûte pas grand-chose! Après une nuit à dormir dans le bus plié en deux, j’aurai vu dans ce petit geste le plus chaleureux des : « Welcome to San Francisco my friend ! ». Oui oui, j’ai été accueilli comme ça trois jours plus tôt à Los Angeles, dans une petite auberge de surfeurs située en bord de plage.

Satanée carte

J’ai donc entrepri d’aller me perdre un peu dans la ville à l’aide d’une carte, puis finalement d’aller voir le fameux pont. Sauf que quand je me suis retrouvé après 17.000 pas à l’entrée du Parc, et qu’il fallait le traverser du Sud au Nord pour prendre de superbes photos et que je l’ai malheureusement traversé une première fois d’Ouest en Sud-Est. J’ai alors regardé mon bracelet, consulté la distance parcourue, et su qu’il fallait que je me motive à faire encore 10 km.

La descente aux enfers

voyager connecté withings

 

J’avoue, j’ai lutté les jours suivants, j’étais content de ne pas avoir d’ampoule, je pouvais encore marcher, même si j’étais tout de même moins vaillant. Mon bracelet connecté Withings m’a poussé un peu aux fesses, et j’ai pleinement profité de la fin de mon périple, en ayant vu tout ce que je voulais, et plus au travers de sentiers battus.

PIC_0425 PIC_0437 PIC_0465 PIC_0478 PIC_0491 PIC_0524 PIC_0530

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *