axa

Axa, bracelet connecté et avantages ?

Alors qu’il y a une dizaine de jours, l’assureur des professionnels et des particuliers annonçait mettre en place un service de médecin disponible 24/7 par téléphone, pour pallier au manque de médecin de garde dans certaines zones, géographique plus où moins peuplée, nous nous sommes posé une autre question. Axa, sera-t-il le premier assureur Français à proposer des tarifs avantageux à ses clients qui portent des bracelets connectés pour se maintenir en forme ?

 

Exemples de pratiques commerciales

En 2014, Axa s’était associé à Withings pour offrir aux souscrivants d’une complémentaire un bracelet Pulse O2. Misfit s’était aussi associé à Oscar, une société d’assurance émergente. Le géant américain avait acheté 25,000 Fitbit pour aider certains de ses employés à améliorer leur qualité de vie. Ou encore John Hancock qui propose jusqu’à 15% de rabais sur ses assurances vie pour ses clients qui portent un Fitbit. Cependant, aucune indication fournie si le cœur de l’assuré nous fait des surprises…

 Axa-withings-sante-connectee-e1401877529708

Alors pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Tel est la question que se posent les personnes qui ne voient pas l’intérêt d’une grande partie des nouvelles technologies et notamment des objets connectés. Pourquoi Axa alors que les assureurs ce n’est pas ce qui manque en France. Ou encore, pourquoi partager des données sensibles et confidentielles avec son assureur en sachant pertinemment qu’il pourra s’en servir à son avantage.

Cette dernière question qui relève du respect de la vie privée est la plus préoccupante et, dans différents domaines, au centre de l’actualité. Qu’est-ce qui empêchera un assureur, au-delà de l’éthique, de se retourner contre son assuré si à une période de sa vie, il diminue son activité ou à un problème cardiaque ? Ce sont aujourd’hui les deux principaux cas pouvant être suggérés comme dangereux au regard des fonctionnalités des bracelets connectés actuels. Et aujourd’hui rien n’empêche un assureur d’augmenter alors la cotisation de son assuré.

Mais avec un peu de bon sens, et face à la concurrence dans le domaine de l’assurance qui nous permet de prédire que si un assureur traditionnel, ou en ligne, se lance sur ce créneau, les autres voudront suivre et les conditions contractuelles seront alors conçues de plus en plus légitimes pour l’assuré, puisque dans le cas inverse, celui-ci se contentera d’un contrat « à l’ancienne ».

 

L’intérêt de ce type d’assurance

Pour répondre à la question de l’intérêt pour les assureurs de proposer de telles offres, il semble que ce soit à double sens : attirer de nouveau client, ceux qui croient au Quantified-self pour améliorer leur bien-être, et leur faire profiter d’avantages tarifaires : 1€ de réduction si l’assuré fait au moins 2000 pas dans la journée par exemple. Loin d’être suffisant pour rentabiliser un bracelet à plus de 120€, mais certain penseront que c’est toujours mieux que rien.

Comme vous l’aurez compris, nous avons choisi Axa pour l’exemple et par probabilité de voir cet acteur majeur de l’assurance proposer de nouvelles offres sur le créneau des objets connectés tant les possibilités sont grandes. Allianz offre par exemple un détecteur de fumée connectée Nest à ses clients pour toute souscription à une assurance habitation.

 

Assurance, image de marque et E-santé

Les assureurs ont souvent l’image de pique-assiette qui se servent chaque mois dans nos salaires pour financer leurs activités autres que la protection des biens et des personnes. Alors peut-être qu’avec le développement de l’E-santé, ou de la santé augmentée comme certains aiment appeler ces technologies, les assureurs vont être obligés de revaloriser leur image et de revoir leurs priorités s’ils ne veulent pas se faire attaquer par de nouveaux acteurs tel Free et sa pièce de 2€ dans le domaine des télécommunications.

 2euros

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *