bracelet connecté

Des plantes phosphorescentes à la place des lampadaires

… pour promener son chien phosphorescent !

Bon, pourquoi pas ? Dans un film de science fiction humoristique, mais dans notre monde contemporain, cela ne serait-il pas improbable? Les technophobes ne sauteraient-ils pas au plafond ?

Ce projet de plante phosphorescente, et non de chien phosphorescent, même si la méthode génétique dite de transgenèse serait sensiblement la même, a été initiée par des scientifiques américains qui trouvent les lampadaires électriques très « énergivore », comme le rapporte RFI ici. Un mot qui n’a, une fois encore, rien de rassurant.

Ces scientifiques, nommés de « Biohackers » pour leurs expérimentations surnaturelles, auraient alors transplantés certaines propriétés physiques de la luciole au sein d’un organisme végétal pour rendre ces plantes phosphorescentes.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Ces dernières années, ce sont plusieurs chiens et chats dont on a modifié les gènes pour les rendre phosphorescent. Cela n’était pas toujours voulu puisque les études menées portaient sur les maladies de Parkinson et dAlzheimer, mais les sujets d’études se retrouvaient phosphorescents dans certains cas: en mettant du colorant alimentaire dans la nourriture de l’animal, ou en l’exposant sous des UV par exemple.

Mais l’on peut se demander si ce procédé pourrait fonctionner de la même manière avec des plantes, au point d’en faire un système d’éclairage autonome et performant en toute circonstance ?

D’un point de vue écologique, ces plantes phosphorescentes seraient inévitablement les bienvenues. Hausse du prix de l’énergie, réduction des dépenses publiques, de nombreuses villes en sont arrivées à couper l’éclairage de leurs voies publiques à partir d’une certaine heure au dépend de la sécurité routière.

Acheter sa propre plante phosphorescente, possible ?

Effectivement ! En Août 2013, le projet Glowing Plants a récolté près d’un demi-million de dollars pour être développé. Ces scientifiques, biohacker ou génie de la biotechnologie vous offre la possibilité de précommander votre propre plante phosphorescente si vous le souhaitez via leur site internet officiel. Et en attendant de voir apparaître les premiers lampadaires biologiques, faîtes, vous une jolie lampe de chevet !

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] pour le projet Glowing Plant qui propose des plantes phosphorescentes capables de remplacer des lampadaires, Glowee est parti du […]

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *